Rechercher
  • Kévin AMEIL ostéopathe

L'ostéopathie qu'est ce que c'est ???


Définition de l'ostéopathie

« L'ostéopathie consiste, dans une compréhension globale du patient, à prévenir, diagnostiquer et traiter manuellement les dysfonctions de la mobilité des tissus du corps humain susceptibles d'en altérer l'état de santé. »

(Registre des ostéopathes de France, 2013)


« La médecine ostéopathique est une philosophie des soins de santé et un art particulier, supporté par une connaissance scientifique étendue ; sa philosophie embrasse le concept d’unité de structure (anatomie) et de fonction (physiologie) de tout organisme vivant. Son art consiste en l’application de sa philosophie dans la pratique de la médecine… Sa science inclut la connaissance comportementale, chimique, physique, spirituelle et biologique, en relation avec l’établissement et le maintien de la santé aussi bien que dans la prévention et le soulagement de la maladie. » (Paul R. Lee, 2005)

Les concepts ostéopathiques s’appuient ainsi sur trois principes majeurs. (voir ci-dessous)


2.2 Rappels Historiques rapides de l'ostéopathie


L’ostéopathie a vu le jour aux Etats-Unis, dans la seconde moitié du XIX° siècle en 1874 avec Andrew Taylor Still (1828-1917). Son approche est née de son insatisfaction de la pratique de la médecine de l’époque, qui comportait selon lui une prescription excessive de médicaments et surtout peu de résultats. Il s’appuie alors sur son expérience personnelle et bénéficie de l’influence de son père qui était médecin des réserves indiennes, ainsi que sur son observation, afin de mettre au point ses principes. C’est en 1874 qu’il a pour la première fois présenté au public les bases et pratiques de l’ostéopathie, mais la première école ne sera créée qu’en 1892, c’est l’American School of Osteopathy.Le terme « ostéopathie » vient du grec « osteon », os au sens de structure et de « pathein », souffrir. C’est du moins ainsi que l’entend Still. Pour lui, l’ostéopathie est la science des structures en lien avec la pathologie.

Il l’a fondée sur trois principes : l’unité du corps, l’interrelation entre la structure et la fonction et l’auto-guérison. (Still)


2.3 Les grands principes de l’ostéopathie


2.3.1 L’unité du corps

Le corps représente une unité fonctionnelle, c’est une entité dynamique et indivisible. Il voit ses différentes parties liées entre elles à chaque instant et pour chacune de leurs fonctions. Il existe un lien et une interactivité entre les différents organes, via principalement le tissu conjonctif. Ainsi, lorsqu’une fonction est lésée, les autres fonctions de l’organisme sont sollicitées et parfois même modifiées, dans le but de compenser cette première lésion. Plusieurs voies de transmissions d’informations existent et relient les différentes parties du corps. Les liquides sont porteurs de nutriments, d’hormones, de facteurs immunitaires. Les voies nerveuses transmettent des informations qui gèrent l’activité des organes. Les différents tissus sont vecteurs d’informations mécaniques, ils renseignent sur les forces qui s’exercent en de multiples endroits du corps.

Sans oublier le psychisme, qui participe également à cet ensemble unitaire. En effet, L’ostéopathie considère l’individu de manière globale avec son histoire, son espace de vie et son développement. Still affirme non seulement l’unité de toutes les parties du corps, mais aussi celle du corps et de l’esprit :

« l’homme complet est un seul être en trois personnes : corps, mouvement, esprit (…) » (Still) et exprime ainsi que le mouvement c’est la vie.


2.3.2 La relation structure/fonction

« Là où la structure est normale et harmonieuse, la maladie ne peut se développer, et si par hasard elle arrive à forcer la barrière et la défense organique, elle est très vite jugulée. » (Still)« La structure gouverne la fonction. » (Still)La structure est la manière dont les différentes parties du corps humain sont disposées en lien les unes avec les autres. Les structures sont décrites par l’anatomie : os, muscles, fascias, organes, viscères, glandes endocrines ou exocrines, peau…

La fonction quant à elle, désigne l’activité de chacune de ces parties : comme la fonction digestive, la fonction articulaire, la fonction sexuelle, la fonction respiratoire… La branche qui étudie cet aspect dynamique de la vie s’appelle la physiologie, on peut y voir que les relations entre la structure du corps et les fonctions de l’organisme sont complexes. En effet, les différentes fonctions que l’organisme doit accomplir ne peuvent se réaliser dans un environnement optimal uniquement si la structure qui les supporte est en parfait état.

Dès qu’une structure composant le corps humain perd de la mobilité, la fonction qu’elle est sensée remplir pleinement se voit perturbée, diminuée entraînant, par conséquent, dans un laps de temps plus ou moins long, un trouble fonctionnel. Et inversement, si la fonction est altérée, la structure pourra alors, après un certain temps, s’en voir changée. Il existe ainsi une réelle interdépendance entre structure et fonction.

C’est pour respecter cette condition que l’ostéopathe cherche à redonner à la structure toutes ses caractéristiques de mobilité, en qualité et en amplitude. Et cette relation structure/fonction est applicable à tous les éléments du corps.


Ainsi, le diagnostic de l’ostéopathe s’effectue par la recherche et la compréhension des dysfonctions de structure et surtout des troubles de la fonction ; ce que fait le praticien, lors de l’anamnèse et de l’observation du patient, puis pendant les tests ostéopathiques qu’il mène. Il conviendra de replacer ces éléments d’examen dans la globalité, afin de comprendre au mieux comment s’organise le corps du patient et d’appréhender les contraintes qui lui incombent au quotidien.

Mais cette approche n’est pas toujours évidente, vu l’interrelation de ces nombreux éléments, qui s’ajoute à la complexité du corps humain et aux contraintes variées auxquelles il est soumis. C’est aussi ce qui fait la richesse et la variété du travail d’ostéopathe.


2.3.3 Le potentiel d’auto-guérison de l’organisme

Le phénomène d’homéostasie permet de réguler les variables du corps, comme la température corporelle, la pression artérielle, ou encore différentes concentrations ioniques et hormonales. Ce mécanisme recrute les capacités d’auto-défense, d’autorégulation et d’autocorrection du corps. Pour Still, l’organisme humain comporte en lui tous les éléments nécessaires à sa santé. Ce dernier développe des systèmes compensatoires, appelés communément « compensations », qui permettent l’intégration des contraintes quotidiennes dans le schéma global du corps. Cette adaptation donne la possibilité au corps de fonctionner normalement sans douleurs ou sans gênes. Ce sont ces capacités de compensation qui constituent le potentiel d’auto-guérison.


Les manipulations ostéopathiques ont ainsi pour but d’aider l’organisme à être en capacité de mobiliser toutes ses fonctions, afin qu’il maintienne ses constantes physiologiques et biomécaniques. Dans le prolongement de la pensée de Still, on peut dire que c’est la perte de mobilité de différentes structures du corps, perturbant ainsi le système compensatoire, qui va donc limiter les fonctions d’adaptations de l’organisme. Ce qui créera dès lors une ou plusieurs gênes, par un déséquilibre corporel que le patient n’arrive plus à réguler. Le travail de l’ostéopathe est alors de comprendre comment fonctionne le patient, d’appréhender son schéma d’organisation, et de lui permettre de retrouver la possibilité de se réguler, en redonnant de la liberté de mouvement et de fonctionnement à son corps. Le tout en restant dans les limites des compétences ostéopathiques ! Au mieux, on pourra traiter le problème à sa source s’il est de notre ressort : c’est l’idéal du traitement ostéopathique. Mais parfois il faudra se contenter du simple complément de liberté, à plus ou moins long terme, que l’on pourra redonner au patient.


Présentation de l'ostéopathie issue de mon mémoire.

Kévin AMEIL ostéopathe

Cabinet d'ostéopathie d'Orchaise Valencisse

0 vue
Abonnez-vous au site pour suivre les articles

 

Cabinet d'Ostéopathie d'Orchaise

Kévin AMEIL Ostéopathe DO

34 Rue de Saint-Lubin

41190 Orchaise / Valencisse

portable : 06 62 70 15 63

fixe: 09 53 60 35 71

osteopathe.41@gmail.com

Je peux me déplacer selon possibilités à: Orchaise 41190 , ostéopathe Molineuf , ostéopathe Chambon sur cisse , ostéopathe Valencisse , ostéopathe Herbault , ostéopathe Saint Lubin en Vergonnois , ostéopathe Saint Sulpice de Pommeray , ostéopathe Villebarou , ostéopathe Fossé , osteopathe Saint Bohaire , ostéopathe Marolles , ostéopathe la Chapelle Vendomoise , ostéopathe Villefrancoeur , ostéopathe Blois 41000 , ostéopathe Landes Le Gaulois , ostéopathe Francay , ostéopathe Gombergean , ostéopathe Lancome , ostéopathe Tourailles , ostéopathe Pray , ostéopathe Saint Amand Longpré , ostéopathe Lancé , ostéopathe Saint gourgon , ostéopathe à Villeporcher , ostéopathe à Saint Cyr du Gault , ostéopathe Saint Etienne des guerets , Saint Nicolas des Motets , Morand , ostéopathe à Dame Marie Les Bois , Mesland , Onzain 41150 , ostéopathe à Monteaux

©2020 par Cabinet d'Ostéopathie d'Orchaise Valencisse